La croisière des îles grecques

Après avoir terminé mon séjour à Athènes, c’est de son port que je suis parti pour une croisière touristique. Partant directement du Pirée nous avons mis le cap sur trois îles Hydra, Poros et Égine. La traversée en une journée, m’a permis simplement de les découvrir. Étrangers et nombreux grecs en sont les croisiéristes. Prenez le large au cours de cette virée en bateau, en plein cœur de la mer Égée.

La croisière des îles grecques
Croisière vers les îles grecques – Direction Hydra, Poros et Égine – Mer Égée – Baignade dans une eau turquoise

À l’abordage des îles grecques

Rejoignant le Pirée, le port d’Athènes, j’ai très vite observé la diversité des navires présents. Militaire type cuirassé, yacht et même une ancienne galère de combat antique, la « Trière » de Grèce. J’embarque sur un bateau de croisière à plusieurs niveaux, d’un temps certain.

Le bateau de croisade

Hydra

L’île d’Hydra fait partie du « Golfe Saronique » et elle est située en face de la péninsule de l’Argolide. Environ à 48 miles (77 km) de la capitale, pour une traversée longue de presque 2 heures. Nous apercevons le village progressivement. Celui-ci est orienté comme les anciennes villes grecques construites au bord de mer. Un véritable amphithéâtre dont le port joue le rôle principal. Cet endroit respire la tranquillité et la beauté entouré d’une mer turquoise.

Aperçu de loin de l'île d'Hydra

Tous les déplacements se font à dos d’ânes ou à pied car ici vous ne verrez ni voiture ni route. Le long de la digue, nous avons visité l’intérieur du village sans trop nous éloigner. De petites ruelles séparent les habitations. Parmi elles se trouve le « monastère de la Dormition de la Vierge » qui fût restauré. Pour certains, l’appel de l’eau est irrésistible et piquer une tête avant de repartir ne se refuse pas.

Le port d'Hydra avec les couleurs de la Grèce

Poros

Île grecque du « Golfe Saronique » et à proximité du continent, nous voici à Poros. Composée de plusieurs vieilles maisons au bord des embarcadères, elle n’en est pas moins paradisiaque à travers ses charmantes plages. C’est en bord de mer que se concentre la plus part des activités. Blanc et Bleu, couleurs ambassadrices de la Grèce, commencent à se remarquer.

L'île de Poros et son village
Île de Poros – Golfe Saronique – Habitations entre mer et montagne – Paysage splendide des îles grecques – Mer Égée

L’ensemble des habitations colonisent les montagnes sur les hauteurs. Nous pouvons admirer tous les décors qu’offre ce paysage. La disposition des bateaux démontrent un manque d’infrastructure portuaire. Une vie simple où terre et mer ne font qu’un tout, appréciée par tous ses habitants.

Un stade au bord de la mer Égée

Égine

Nous avons navigué vers Égine, considérée comme la capitale de la pistache. Le mont Oros est le point culminant de cette île, permettant de voir à 360 degrés. Il en ressort une certaine simplicité mais très convoitée par les athéniens. Certains possèdent leurs maisons de vacances. Vous avez facilement le temps d’en faire le tour, entre montagnes et plages de sable blanc.

Égine une île grecque
Île grecque d’Égine – Port du village – Mer Égée – Entre montagnes et plages – Marché couvert et balade en calèche

Pour faire le tour de l’île, nous avons profité d’une balade en bus. La complexité des routes ne manquent pas de souligner la beauté des lieux. Apercevant des maisons blanches et bleues, souvent fermées, car étant les habitations secondaires des athéniens. Passant devant le sanctuaire d’Apollon, nous avons ensuite visité l’Église Saint-Nectaire.

Le port d’Égine

Retour vers Athènes marquant la fin de mon cycle touristique sur ces trois îles grecques. Des lieux où il y fait bon vivre en toute tranquillité et en toute simplicité. Des décors montagneux et marins qui donnent du relief aux villages. Une virée en mer est une excellente façon de contempler ces territoires. En route vers la quatrième île de mon périple.

Le retour à Athènes au couché de soleil
Retour à Athènes – Capitale de la Grèce – Couché de soleil sur la ville – Vue sur le mont Lycabette, l’Acropole et le Parthénon

Spetses

En traversant le Péloponnèse, je me suis dirigé vers l’île de Spetses via le port de Porto Heli. Située à 174 km d’Athènes, celle-ci est une pépite du « Golfe Argolique » autant elle est sublime que discrète. L’esprit créatif des grecs est toujours présent même dans ces endroits reculés au vu des sculptures.

Sur la mer Égée direction l'île de Spetses

Athènes et les îles ne marquent pas encore la fin de mon périple en Grèce. Le moment est venu maintenant de découvrir la péninsule grecque du Péloponnèse. Dernier déplacement sur un territoire enrichit par des villes et des sites archéologiques. Un contact est toujours là si vous souhaitez en savoir davantage.


Vous avez aimé aborder certaines îles grecques du Golfe Saronique ?

N’hésitez pas à le partager sur vos réseaux sociaux ou par email.

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

error: Le clic droit est désactivé !